Méthode 15-33

Auteur :  Shannon Kirk Edition : Denoël Parution :  11 février 2016 Merci aux éditions Denoël pour leur confiance Résumé : Imaginez une jeune fille.

Auteur :  Shannon Kirk

Edition : Denoël
Parution :  11 février 2016
Merci aux éditions Denoël pour leur confiance

Résumé :

Imaginez une jeune fille de seize ans, enceinte et vulnérable, que l’on jette dans une camionnette crasseuse. Vous la croyez terrifiée ? 

Bien au contraire, elle n’est pas comme les autres, elle ne ressent aucune empathie. Un handicap qui va devenir une force redoutable : méthodique et calculatrice, elle met au point un plan d’évasion où rien n’est laissé au hasard. 
Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger. 

Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la perversité de ses oppresseurs, et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.

Comme beaucoup d’entre vous, lorsque je m’absente, je glisse toujours un livre , ou ma liseuse, dans mon sac. Le jour de la réception de la Méthode 15-33, j’avais pris mon sac besace, emportant dedans, « Le revers de la médaille », que j’avais l’intention de commencer, durant le trajet. 
Intention vite abandonnée, lorsque j’ai découvert dans ma boîte aux lettres, ce petit thriller, qui faut bien le dire, j’étais impatiente de découvrir.

La mise en avant, des éditions Denoël, m’a beaucoup surprise, relevant plus des méthodes employées par les éditions Lumen, voir Bragelone. À méthode exceptionnelle, roman exceptionnel. Je ne sais pas si vous avez remarqué, dans la présentation du livre, j’ai ajouté, la mention (Young Adult), car c’est tout à fait à cela qu’il me fait penser. Hors de mémoire, sauf si je me trompe, (et là, je laisse le soin aux éditions, d’infirmer ou confirmer, en commentaire), je n’ai jamais vu cette catégorie chez les éditions Denoël.

Je ne reviens pas sur l’histoire, le synopsis se suffisant à lui-même. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je me suis, d’emblée, attachée à cette héroïne. L’Héroïne type comme je les aime, déterminée, et la langue bien pendue. Avec un humour presque aussi noir que le mien. Un mélange d’Ivy (the book, et the revolution of Ivy) et Mila (7 seconde). Ingénieuse, débrouillarde. Elle n’attend aucune aide. Elle sait qu’elle a plus de chance de s’en sortir, en ne comptant que sur elle-même, que sur une aide extérieure.

Voici avec quoi elle a réussi à s’enfuir (merci aux éditions de Denoël)

 
Rassurez-vous, je ne spolie rien, on sait dès le départ qu’elle s’en est sorti, la seule chose qu’on ignore, c’est comment ? Surtout, avec que, ces items, ou presque. J’ignorais que j’avais à faire à une Mac Gyver en jupons. Tout comme notre héroïne ignore, qu’au-dehors, deux agents du FBI, enquête sur les disparitions de jeunes filles enceintes, qui ont été kidnappées. Car oui, elle n’est ni la seule, ni la première.
Et vous savez quoi ? Malgré ça, on n’arrive pas à lâcher le livre. Surtout que l’auteure, s’amuse à nous laisser en plein suspens, entrelaçant les témoignages de notre héroïne et ceux de Roger à l’agent du FBI.Avec la méthode 15-33 Shannon Kirk, nous offre un premier roman détonant, à l’écriture axée Young Adult, avec des personnages attachants et atypiques, comme cette héroïne dépourvue d’altruisme, mais pas d’humour. Elle nous angoisse, elle nous fait rire, elle nous surprend, et elle pourrait bien faire verser une petite larme aux plus émotifs. Bref, magistral quoi.

Et vous ? Arriverez-vous à sauver Dorothy ?

Les plus : Une héroïne au tempérament de feu, limite psychopathe. Une écriture agréable.
Les moins : Je n’en ai pas trouvé.

Morceaux choisis :

Allongée là le quatrième jour, je planifie sa mort. En énumérant dans ma tête la liste des choses à  ma disposition, je trouve du réconfort dans ces préparatifs… une latte mal fixée, une couverture en laine rouge, une haute fenêtre, des poutres apparentes, une serrure, mon état de santé…

Je n’ai pas demandé, comme la plupart des enfants l’auraient fait je pense, si je pouvais garder la chatte (…)
<< Et son nom ?
_ Jackson Brown
_ Pour une fille ?
_ J’ai pensé que tu apprécierais le clin d’œil à ton musicien préféré.
_ Comment pourrais-je dire non à Jackson Brown ?>>
Je n’ai pas demandé la permission, mais l’approbation, ce qui est différent



…Bien sûr que j’aurais buté tout le monde si cette connasse avait crié.>>
Il m’a fait un clin d’œil en disant cette phrase, avec le genre d’expression qui veut dire : Ouais, je vous aurais toutes butées. Je suis vraiment pas de ton côté, ce qui m’a fait penser : Ne me fais pas de clin d’œil. Si j’en ai l’occasion, je t’arracherai les yeux pour ce geste. Je ferai solidifier tes pupilles avec de la résine et je les accrocherai à mon porte-clés.
Ma note :
    

Commander ce livre avec Amazon

This article was written by Mickaéline.

Ce blog est dédié aux enfants, aux adolescents, à leurs parents, et tous ceux qui ont gardés une âme d'enfant. On y parle littérature, culture, on y trouve des conseils et pleins d'autres choses. Bienvenue aux petits loups et petites louves du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *